CE, NF : le point sur les normes en vigueur

La loi Morange promulguée le 8 mars 2010 rend obligatoire l’installation d’au moins un détecteur autonome avertisseur de fumée au 15 mars 2015. Au moment de faire son choix, le consommateur français a parfois du mal à s’y retrouver, ne sachant pas toujours ce que signifient les sigles EN et NF. Le point sur les normes.

La norme EN 14604

Depuis 2008, les DAAF commercialisés sur le sol européen doivent répondre à la norme EN 14604, qui indique que le détecteur de fumée répond à certains critères : durée de vie de la pile, type de signal sonore, présence d’un bouton test, présence d’indications relatives à la fabrication du produit et à son utilisation.

Il est important de préciser que l’indication EN 14604 (incrusté sous le marquage CE) ne nous dit rien sur la qualité d’un produit. Deux détecteurs à la norme EN 14604 satisfont ainsi un certain nombre de critères mais ne sont pas nécessairement d’une égale fiabilité.

La marque NF

Contrairement à la norme EN 14604, qui est obligatoire, la marque NF (Norme Française) est facultative, en ce sens qu’un détecteur de fumée peut être commercialisé en France sans forcément être certifié NF. Elle apporte toutefois un complément d’informations sur les caractéristiques du produit, les produits certifiés NF subissant des contrôles réguliers.

 

 

Ainsi, opter pour un DAAF certifié NF, c’est avoir la garantie qu’en cas d’incendie le signal sonore dure au moins 4 minutes et est assez fort pour réveiller les personnes endormies, que le signal « pile faible » est émis plusieurs jours, qu’un service d’assistance téléphonique est mis à la disposition du client, que le DAAF est simple à installer et utiliser grâce à la notice et à la pile l’accompagnant. 

09/10