« Comme beaucoup de monde je croyais que ça n’arrivait qu’aux autres »

Témoignage de Thomas, un étudiant dont le logement a brûlé dans un incendie. 

Votre logement a été touché par un incendie. Que s'est-il passé au juste ?

Au début, j’ai pensé qu’il s’agissait d’une erreur de notre part, que nous avions laissé les plaques électriques allumées en partant travailler, mais nous savions bien que ce n’était pas le cas. D’après les experts, le réfrigérateur aurait en fait provoqué un court-circuit. Jamais je n’aurai pu me douter qu’une simple défaillance électrique puisse ravager une cuisine de cette manière…

Comment avez-vous appris qu'un incendie s'était déclaré chez vous ?

Je suis rentré du travail chez moi comme tous les jours, mais bizarrement, la porte d’entrée de l’immeuble était ouverte et les voisins étaient devant leurs portes. Curieux plus qu’inquiet, je leur ai demandé quel était le problème, et ils m’ont annoncé qu’un feu avait pris au dernier étage, celui où j’habitais. Ne connaissant pas encore les voisins, et pensant qu’ils exagéraient et qu’il s’agissait d’un problème mineur, j’ai gravi les marches qui me séparaient de mon appartement. C’est là que le cauchemar a commencé ! À la place de ma porte, se situait un trou béant, noir et brûlé. Mon entrée et ma cuisine avaient disparu, elles étaient réduites en cendres. J’étais totalement désemparé, je ne savais pas quoi faire. Je me suis assis par terre devant ma porte, impuissant, accablé, incapable de faire quoi que ce soit.

Aviez-vous installé un détecteur de fumée ?

Un détecteur de fumée ? Pourquoi faire ? Comme beaucoup de monde je croyais que ça n’arrivait qu’aux autres. Non fumeur, et ne laissant jamais une casserole sur le feu ou des bougies sans surveillance, je pensais qu’avec un minimum d’attention, un incendie était facilement évitable. Mais parfois, il y a des paramètres qu’on ne maîtrise pas, et je l’ai appris à mes dépens.

Vous possédiez des objets de valeur ?

Non, rien d’excessivement cher. Mais c'était mon premier appartement. De plus, j'avais emménagé la veille, et il restait quelques cartons pleins qui ont brûlé dans l’entrée. Certes, j’ai perdu un peu de valeur matérielle, mais c’est surtout les choses auxquelles on tient qui nous font mal quand on les perd. Certaines de mes affaires ont totalement disparu, surement fondues ou dévastées par la chaleur et les flammes. Le plus terrible, c’est certainement la suie et les cendres, qui s’infiltrent partout, qui abîment tout, l’électronique, les meubles et les vêtements. Un tel incendie aurait également pu se déclarer pendant la nuit, et les fumées ne nous auraient sans doute pas épargnés. L’essentiel, c’est donc que personne n’ait été blessé, et que le feu ne se soit pas propagé dans l’immeuble.

Comment vous a-t-on accompagné suite à l'incendie pour régler votre problème de logement ?

Tout d’abord pris en charge par la municipalité de Lyon, nous avons été relogés dans un hôtel avec kitchenette durant 3 semaines par notre assurance, le temps de trouver un nouvel appartement. On est ensuite tombés dans l’enfer des papiers et des assurances, et on a retrouvé un logement dans la foulée. Même s’il ne nous convenait pas vraiment, nous n’avions pas le choix. À l’heure actuelle, six mois après, nous n’avons toujours pas été remboursés par l’assurance. De même, les travaux de rénovation de l’appartement n’ont pas encore commencé, il faut attendre que les experts des différentes assurances se mettent d’accord.

Et aujourd'hui ?

Dans le fond, je pense que nous avons plutôt bien rebondi sur cette histoire de sinistre, et on arrive même à en rire parfois. Mais ça reste un traumatisme bien ancré dans nos mémoires, et même si l’on a pris un nouveau départ, nous sommes beaucoup plus vigilants qu’avant. J’emménage ce weekend dans un nouvel appartement, et mon premier réflexe va être de vérifier toutes les prises électriques, et surtout d’acheter un détecteur de fumée !

06/05