Etre formé pour réagir efficacement en cas d'incendie

Un incendie est toujours quelque chose d’impressionnant. Lorsqu’il se déclenche au domicile, il est tout à fait possible d’être saisi d’une peur panique. Impossible alors de mettre en pratique ce que l'on sait. Seuls les réflexes peuvent alors nous sauver.

Lorsqu’on est dangereusement exposé à un incendie, on est très facilement soumis à un stress intense qui nous empêche de réfléchir. Cet état de stress, allié à la surprise et l’inexpérience, entraine la déstabilisation, voire la panique, et nous empêche de réaliser des gestes réfléchis… Impossible alors d’être certain d’avoir les bons comportements.

Etre préparé à l’incendie permet d’acquérir des réflexes adaptés

Chaque personne réagit différemment. Cela dépend, bien sûr, de la situation à laquelle elle est confrontée, mais aussi de la manière dont elle a été préparée. Dans le cas d’un incendie à domicile, une formation adaptée permet de limiter « l’effet surprise » et d’acquérir des réflexes adaptés. Le principe : être « confronté » à des situations réelles pour avoir parfaitement conscience de la nature des dangers, pour bien comprendre les comportements qui permettent de s’en prémunir et apprendre à se connaître.

Les pompiers eux-mêmes, lors de leurs formations incendie, sont soumis à toutes sortes de situations : « il ne suffit pas de connaître ses manœuvres et de maîtriser l’utilisation des matériels. Il faut aussi être surpris et déstabilisé, pour apprendre à réagir et éviter l’effet panique au cas où cela se produirait en intervention. On rajoute des victimes, des hurlements, des explosions, des pompiers blessés… De cette manière, le pompier apprend à gérer son stress. Au cours d’une intervention, il ressentira certainement du stress, mais il ne devra pas paniquer. Il doit rester en capacité de réfléchir pour adapter ses comportements » explique Serge Ballester, commandant au Service d’incendie et de secours du Val-d’Oise.

Lors des formations organisées par le SDIS 95, l’intervenant s’appuie exclusivement sur des sinistres réels d’incendies domestiques et présente des vidéos d’incendies réalisées dans de vraies habitations. Le spectateur ressent alors les choses.  « Nos formations sont tout public. Nous avons des programmes spécifiques pour les enfants dans les écoles. L’idée est de bien connaître son ennemi, en l'occurrence le feu, de façon à ne pas être tenté de le combattre lorsqu’il faudrait au contraire prioriser l’évacuation ! Lorsqu’on est en situation de stress intense, c’est notre cerveau reptilien qui est mobilisé : on fait ce que l’on sait faire » ajoute Serge Ballester.

Si vous souhaitez, vous aussi, apprendre les comportements adaptés, ceux qui sauvent en cas d’incendie domestique, les sapeurs-pompiers mettent en place des formations. N’hésitez pas à contacter le centre de secours le plus proche de chez vous pour savoir s’il en dispense, ou à contacter l’union départementale des sapeurs-pompiers.

Nos remerciements à Serge Ballester, commandant au Service d’incendie et de secours du Val-d'Oise. Pour plus d’informations :
www.sdis95.fr
www.prevince.fr
missionrcci@sdis95.fr
 

Crédit photo : Shutterstock / De Wasant

19/10