Les incendies, plus dangereux la nuit

Même si 70 % des incendies ont lieu la journée, 70% des incendies mortels se déclarent la nuit et 80% des victimes sont asphyxiées par les fumées bien avant que les flammes ne viennent les cerner. C’est bien la nuit que les incendies sont les plus meurtriers !

En effet, la nuit, les fumées toxiques surprennent les habitants dans leur sommeil sans qu'ils aient le temps de s'échapper.

D’où l’intérêt d’installer un Détecteur Avertisseur Autonome de Fumée (DAAF): grâce au déclenchement du signal sonore, il permet de prévenir les occupants de l'habitation en cas d'incendie, et cela de jour comme de nuit ! Sa fonction n’est donc pas de prévenir les départs de feu. Cela, seule la prudence de chacun peut y remédier. La véritable utilité du DAAF réside dans la détection de la fumée, qui donne aux habitants la possibilité de réagir à temps pour évacuer les lieux, appeler des secours, et bien sûr limiter les dégâts.

Outre la question du pourquoi, il faut se poser celle du comment. Savoir vers quelle marque de détecteur se tourner ne suffit pas. Il faut savoir combien en installer, où en installer. Dans les chambres, dans le salon, dans le couloir ?

Cela dépend de la configuration de votre maison, de la présence ou non d’un (ou plusieurs) étage(s). Si le logement fait plus de 70 m2 mieux vaut installer deux détecteurs de fumée. S'il y a plusieurs étages, installez au moins un détecteur par étage et surtout il faut les installer le plus proche des chambres.

03/07